couple, relation, individualité, oser être soi

temps de lecture : 8 minutes 

J’ose être moi dans mon couple et développer mon individualité

Pour commencer 

Qu’est-ce qu’un couple ?

Le couple définit deux personnes vivant une relation d’amour ensemble. Chacun ressent qu’il est en couple selon ses propres valeurs et exigences. On peut se considérer ensemble après un premier baiser, ou bien après un acte rituel particulier. 

Comment une relation fusionnelle se met-elle en place ?

Je suis amoureuse de quelqu’un, et celui-ci est aussi amoureux de moi. Nous entamons alors une relation ensemble, dont nous sommes les deux principaux acteurs. Prenant de plus en plus de place dans notre vie, cette relation devient fusionnelle lorsque je ne peux plus me passer de mon partenaire sous peine de souffrir. 

Qu’est-ce que l’individualisation dans le couple ?

C’est la capacité à s’écouter et à se prendre en compte soi-même, en parallèle d’écouter et de prendre en compte le couple. C’est être capable de faire la différence entre ce que je veux pour moi et pour notre couple, de ce que mon partenaire veut pour lui et pour notre couple. 

Lorsque je porte et que j’assume toutes les différentes facettes de ma personnalité qui font que je suis unique, je peux développer mon individualité et ainsi être qui je suis réellement dans mon couple. Je peux être tentée de croire que changer certains de mes traits plaira davantage à mon partenaire, mais tôt ou tard, je ne pourrais plus fuir qui je suis vraiment.

Pourquoi vouloir développer mon individualité dans mon couple ?

Ma représentation du couple

C’est au sein de ma relation amoureuse actuelle, que je me suis forgée ma propre opinion sur la vie en couple, et sur l’importance de l’individualisation de chacun après une période fusionnelle. 

Le couple conventionnel véhicule selon moi, le mariage, l’exclusivité, la dévotion, une forme de co-dépendance assumée. J’ai constaté une envie de me conformer à ces croyances héritées de mon modèle familial et de la société qui m’entoure. Au début de notre relation amoureuse, il était évident que nous avions envie de passer tout notre temps ensemble, comme une volonté de fusionner. Cette période de relation fusionnelle était très agréable à vivre et sans même nous en rendre compte, nous nous retrouvions dans le schéma de couple que j’appelle “conventionnel”. Nous ne faisions rien l’un sans l’autre, et prenions systématiquement l’autre en compte dans toutes nos décisions, même personnelles. Le “JE” était devenu “NOUS”

Prise de recul sur mes croyances

Je me suis alors rendue compte du décalage entre ce que je percevais de mon couple, et ce que je voulais vraiment pour moi-même et mon épanouissement personnel. La crainte m’a petit à petit envahie : je craignais l’avenir et ses surprises, telles que la concurrence amoureuse ou la peur de le perdre. Est-ce que nos sentiments l’un pour l’autre allaient changer ? Est-ce qu’il m’aimera toujours autant si je m’affirme ? Est-ce qu’il m’apportera encore autant d’attention ? Je préférais rester figée dans une image de la relation, par peur de bousculer mes croyances. Je me sentais dépendante de lui, et j’avais besoin qu’il me mette en valeur pour m’aider à avoir confiance en moi. Une fois ces questionnements mis en lumière, il m’est apparu évident que la relation telle que nous la vivions allait devoir évoluer.

J’ai enfin réalisé toutes les choses que j’entreprenais pour mon partenaire ou pour le couple, sans vraie conviction. Je m’empêchais d’être qui j’étais, ou de faire ce que je voulais vraiment faire. Ces habitudes prises au fil du temps, pesaient de plus en plus lourdes et régissaient toute notre manière de vivre. Nous avons été progressivement invités à développer notre part d’individualité, et à cultiver nos envies et besoins respectifs.

Vers une relation plus authentique

Accepter l’individualité de l’autre

Notre volonté étant de construire un modèle propre à nous-mêmes, nous avons commencé à composer en “JE”, mais ensemble. Nous avons découvert que le fait de s’affirmer, chacun, nous permettait finalement d’être plus épanouis car plus authentiques l’un envers l’autre. De ne pas aimer simplement une image idéalisée de l’autre, mais de l’aimer et l’accepter dans sa totalité, avec tout ce qu’il représente.

Les premières grandes discussions que nous avons partagées autour de nos envies, besoins et valeurs, ont été aussi libératrices que complexes. Je vois nos deux personnes comme deux univers distincts, cela implique naturellement énormément de variables à prendre en considération : nos vécus, expériences, blessures, traumatismes, joies, traits de caractères, et envies respectives aussi singulières que variées. 

Affirmer ma propre singularité

Développer mon individualité tout en élevant mon couple à son plein potentiel, nécessite autant d’empathie envers mon partenaire que de faculté à rester proche de mes valeurs. Faire preuve de compassion et d’empathie envers moi-même m’aide à avancer, car je suis la seule à pouvoir défendre MON point de vue et MES envies profondes : moi seule les ressens. Tout l’enjeu réside dans l’écoute et l’acceptation de l’un et de l’autre, sans jugement et en toute bienveillance.  

Cette remise en question me permet de me centrer sur mes propres besoins et envies. En réalité, je n’ai pas à avoir peur de déplaire ou d’être jugée par mon partenaire privilégié. Nous évoluons ensemble dans le développement de nos individualités.

développement personnel, affirmation de soi, individualité, couple

Les bienfaits de l’individualisation dans le couple

J’ose être qui je suis :

En cultivant mes besoins, envies et valeurs personnelles, et en acceptant celles de mon partenaire, je réalise à quel point je suis unique, et à quel point il l’est à son tour. Être unique me donne le choix d’être qui je suis vraiment, sans avoir à ressembler à quelque norme que ce soit. Afin de rester fidèle à ce qui résonne en moi, je prends souvent le temps de me demander : 

Pourquoi fais-je ce choix-là ?

 Est-ce que c’est parce que je sais que c’est bon pour moi ? 

Est-ce parce que je suis un mouvement dicté par l’extérieur ?


En apprenant à être qui je suis vraiment, et en accompagnant également mon partenaire dans cette voie-là, j’ai le sentiment que l’on se choisit en conscience. Nous prenons connaissance de la richesse que propose l’autre, et nous n’en avons pas peur, bien au contraire. 

L’épanouissement :

Cette ouverture à soi et à l’autre, mais aussi au changement, me semble très précieuse. Elle me permet de devenir plus tolérante, plus aimante, et plus éloignée du jugement. Je ne crains plus l’avenir car je sais que mes besoins et envies seront toujours pris en considération. Par conséquent, je me sens plus heureuse et plus épanouie dans ma vie de couple.

Selon moi, créer une relation épanouissante et harmonieuse requiert vraiment que l’on se mobilise à deux, pour la voir se réaliser. La clé de cette relation est la confiance, c’est cette dernière qui nous permet de ne pas douter de la sincérité ou de la bienveillance de notre partenaire. En effet, le fait de se montrer en toute authenticité ne laisse plus de possibilité de supposer que l’autre ne nous dit pas tout. Je me sens profondément soulagée et plus épanouie, car cela m’aide à me défaire d’habitudes telles que la suspicion par exemple.

Relation de confiance et harmonie : 

Je suis immensément touchée par l’amour et la confiance que me porte mon petit ami lorsqu’il vient vers moi pour me faire une confidence sur un besoin ou une envie. Je sais qu’il n’a pas peur d’être jugé, et nous savons tous les deux que l’autre peut nous entendre. Cela ne signifie pas qu’il n’y a jamais de dispute ou de désaccord, mais en revanche, ça signifie que nous pouvons débattre et discuter de tout en nous abandonnant à la bienveillance de l’autre.

Nous ne nous considérons pas pour autant acquis, et ce serait une erreur de le faire. Je sais que lorsque je fais un choix basé sur l’expression de mon individualité, je place ma confiance en notre histoire et je fais un saut dans le vide. M’abandonner à la bienveillance de mon partenaire en partageant avec lui toutes mes facettes (celles qui sont vulnérables autant que celles qui sont ouvertes), c’est aussi accepter qu’il ne puisse pas forcément répondre à mes attentes, qu’il pourrait éventuellement me blesser, ou ne pas être toujours là. Ne doutant en revanche pas de son amour, je sens que mon partenaire fait de son mieux, je ne m’en remets pas à un être parfait et je suis en phase avec l’idée de lui pardonner, et de me pardonner, quelques faiblesses. 

Exercice(s) pratique(s)

EXERCICE 1

Dans une démarche d’ouverture à l’opinion de l’autre (dans le cas d’un désaccord ou d’une envie de comprendre votre partenaire), vous pouvez baliser un temps ensemble pour faire un brainstorming sur papier :

Consignes 

1 – Prenez une feuille et un crayon chacun.e.

2 – Écrivez au centre de la feuille le mot SUJET sur lequel vous souhaitez échanger (exemple : activités que vous aimeriez pratiquer).

– Chacun de votre côté, notez autour de ce SUJET toutes les idées qui vous viennent spontanément.

4 – Partagez vos idées respectives qui sont ressorties sur papier. Ce n’est pas un temps pour débattre, mais simplement pour écouter l’autre.

– Enfin, échangez autour de vos ressentis.

Cet exercice peut vous aider à affirmer une envie profonde, tout en respectant et écoutant le point de vue de son partenaire à ce sujet-là.

EXERCICE 2

Afin de vous aider à vous reconnecter à vous-même, vous pouvez vous replonger en enfance à l’aide de questions comme :

1 – À quoi rêviez-vous lorsque vous étiez enfant, pourquoi ? 

2 – Qu’aimiez-vous faire quand vous étiez enfant/ado ?

3 – Quel est le moment de votre enfance qui vous revient, où vous avez été particulièrement fièr.e de vous-même ?

Ensuite, demandez-vous si ce que vous avez mis en lumière, est quelque chose que vous exprimez pour vous-même, sans vraiment l’inclure dans votre relation, ou si vous voulez inviter votre partenaire à participer. 

L'essentiel à retenir en 5 points

1. Je peux remettre en question ma relation de couple pour m’aider à prendre du recul au sujet de mes croyances;

2. Je m’écoute et j’apprends à me connaître moi-même en me questionnant. Rien n’est illégitime quand il s’agit de qui je pense être au fond ;

3. Développer la communication dans ma relation pour créer notre propre modèle de relation, adapté à chacun de nous ;

4. L’empathie est une clé précieuse pour équilibrer ma relation à l’autre et à moi-même;

5. Une bienveillance à toute épreuve pour favoriser l’authenticité et la confiance dans le couple.

Ressources inspirantes

Livres :

Easton, D & Hardy, J (2013). La salope éthique : guide des relations libres sereines. Tabou éditions.

Coelho, P (2017). L’alchimiste. Flammarion.

Article :

Dupon, C (2020). Rester chez soi, pour être en lien avec l’autre… Open Mind, aôut/sept 2020 (n°18), pp.17-19.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn